Alexandre Safran

Alexandre Safran-

La Resistence spirituelle

premiere partie

Le texte est une transcription du documentaire de télévision „La Resistence spirituelle” , réalisatrice Cleopatra Lorintiu avec la contribution du M. Le Professuer Carol Iancu, membre de l étranger de l’Académie Roumaine, professeur a l ‘Université Paul Valéry Montpellier France

Nous voila aujourd’hui dans la Bibliothèque Safran en rendant hommage à lun des grands hommes de la Roumanie, de l Europe et de l espace judaïque : Alexandre Safran.

Lune des plus prestigieuses images de judaïsme contemporain, évoquée aujourd’hui hui par un grand historien : le Professeur Carol Iancu de l Université Paul Valéry de Montpellier, venu a Bucarest et qui répond à notre invitation : celle de réaliser ce portrait Alexandre Safran.

Vous venez de publier une vraie trilogie dédiée a ce personnage unique: Alexandre Safran.

Carol Iancu

-Effectivement. Il faut dire que jai connu Alexandre Safran en 1981 quand je l ai invité en Aix en Provence, ou jhabitait à l ‘époque, pour l ouverture d une université d‘été. Alexandre Safran est venu alors avec son épouse et a donné une conférence. La salle été pleine du monde et on étaient tous très impressionnés par la personnalité, d abord physique, d Alexandre Safran qui avait des magnifiques yeux bleu et parlait avec les mains, nous étions fascinés par l histoire de sa vie… où est-il venu au monde, comment il est devenu a moins 29 ans Grand Rabbin de la Roumanie, avant le début de la première Guerre Mondiale, la tragédie du Shoah et tout ce que c est passé après …

C.L. Et évidement la manière extraordinaire dans laquelle il a réussi se mettre à la disposition de la communauté juive et de sauver tant des co religionnaires qui n ont pas été envoyés vers les camps de la mort, les camps d extermination en Pologne …

  • J ai pensé faire cette trilogie en commençant avec cette rencontre : d abord la biographie d Alexandre Safran, après , le deuxième volume qui est un recueil des documents de la période de la Deuxième Guerre Mondiale et le troisième, qui couvre la période juste après la guerre. Un livre de documents pour lequel j ai beaucoup travaillé en Amérique et en Grand Bretagne et qui concerne les années 1944-1948. Probablement, je ferrai un autre livre sur son activité a Genève, à partir de 1948 jusqu’à la fin de sa vie.

  • Alexandre Safran est également le produit, le résultat, ou peut être avant tout, le résultat d une extraordinaire famille et d un père exceptionnel.
  • Absolument, vous avez raison. Effectivement, sont père Bezalel Zeev Safran

  • Le grand sage…

  • Oui, le Sage, en effet en hébreu on utilise le terme de ”Gaon ”

  • En traduction roumaine, le génie

  • Oui, le génie, on dit ça en Roumain. Il était un grand spécialiste en jurisprudence religieuse. Beaucoup des Rabbins de toute Europe lui demandaient des réponses aux questions très difficiles auxquelles il répondait. Donc , son père était son professeur. Il avait deux frères ( Le Grand Rabbin dr. Joseph Safran et le Grand Rabbin dr. Menachem Safran) et à partir de ses 11 ans il est devenu le Secrétaire de son papa, parce que il connaissait l ‘hébreu, la Bible et une grande partie de Talmud et écrivait tous les commentaires bibliques et talmudiques dont sont père avait besoin. Quand il était enfant il ne connaissait même les rues de sa ville , Bacau , parce que pendant chaque instant libre, son père l amenait par la main dans la chambre de travail, pour écrire. Donc il a bénéficié dune préparation exceptionnelle.

  • Mais pourquoi a-t-il fait ses études universitaires à Vienne ?

  • Pendant qu il était l élève de son père il était également élève au Collège Ferdinand de Bacau, dont il a fini grâce a une dispense spéciale du Ministère pour pas étudier pendant les samedis: Le samedi, jour de Sabbat , jour religieux pour le rabbins. Effectivement à19 ans il a été déjà nomme comme Rabbin grâce a ses exceptionnelles connaissances .

    A l époque, son père désirait lui donner également une formation laïque et occidentale. Et il l a envoyé a Vienne, ou il est devenu étudiant a l Université et étudiant au séminaire Rabbinique. A l Université de Vienne, il a soutenu une thèse sur le sionisme en tant que problématique universelle et au Séminaire Rabbinique.Il était si brillant que parfois on lui proposait de faire lui même le cours, parce que son niveau était très important. Donc, il a été à Vienne entre 1930-1934. A mon avis pour ce jeune homme né dans une ville de province comme Bacau (même cette ville avait une importante communauté juive, qui était la cinquième de Roumanie, une communaute avec des structures sociales, avec des écoles et des cours préparatoires ) mais vraiment cette ouverture a fait que, entre 1930-1934 il se tenait au courant avec tout ce que se passait d intéressant, point de vue culturel, scientifique dans le monde occidental. C est làbas qu il a rencontré Freud par exemple. Peu du monde sait que Freud parlait Hébreu. Donc il a envoyé parfois de textes et Freud il était intéressé par une seule chose : les rêves. Et comme il avait une connaissance exceptionnelle de la Bible, demandait toujours a Safran quelle pourrait être l origine d un rêve ou d un autre, de Moise, du Pharaon etc. Très intéressant et effectivement ce n est pas seulement avec Freud, mais aussi avec d autres personnalités qu il a rencontré.

  • C est le contact avec l Occident

  • Une fois, c est le grand poèt hébreu – qui este considéré le plus important, le poèt hebreu Haim Nahman Bialik -s est rendu a Vienne. Bialik est considéré aujourd’hui en Israël comme le poète classique par définition point de vue de la langue . Il avait passé du yiddish à l ‘Hebreu . Alexandre Safran connaisait si bien l Hebreu et parlait une langue si belle , qu il a été choisi pour faire le discours d accueil !

    En mémé temps Safran a eu des relations avec la communauté de Vienne, avec les étudiants, et a donné un discours à la tombe de Théodore Hertzel, celui qui a inventée théoriquement l état Hebreu a la fin du XIX siècle en publiant le livre Der Judenstat . En même temps il se tenait au courant de la situation politique .Parce quen 1933 , vous vous rendez compte, Hitler arrivait au pouvoir…

  • -L ascension de Hitler…

  • Oui, Safran a assisté aux violences qui se passaient dans l Université de Vienne et il était déjà marqué par lascension de lantisémitisme qui se manifestait déjà en Autriche de l époque. Donc les quatre années passées là -bas ont été une vraie formation

  • Des années formateurs ….

  • Exactement, des années formateurs pour Alexandre Safran

    .

Commentaire: On a évoqué le personnalité incomparable du Grand Rabbin Alexandre Safran dans la Bibliothèque qui porte son nom, a Bucarest . C est l endroit dans lequel sa famille a trouvé de créer un dépôt de mémoire, pour que les générations qui viennent puissent apprendre la vérité sur le trajet de sa vie. Sur le trajet de vie de celui qui a représenté enormmement dans l histoire de la communauté juive. Même que pendant des dizaines d années son nom na pas été prononcé, au contraire, a été évité, laissé à coté dans une totale injustice publique en Roumanie, cependant dans le cœur de l Europe il se trouvait sous les lumières de l attention publique et de la reconnaissance internationale.

-Avec l ‘habilitation rabbinique qu il avait obtenu et son doctorat en philosophie, Alexandre Safran décide de retourner à Bacau pour marcher sur les traces de son père et devenir Rabbin.

– Exactement. On lui avait proposé de devenir Grand Rabbin de Bruxelles en Belgique mais lui, il a voulu retourner…

-Cest impressionnant .

-Oui. Impressionnant. Pendant ce temps, la vie de son père s achèvait.

Et pratiquement il prend la place du père

– Oui, pratiquement il devient Rabbin de la ville de Bacau

Et dans la prochaine étape quand il fait ses 29 ans il devient…

– Avant même ses 29 ans, car il épouse en 1936 une cousine éloignée, ils habitaient dans la maison de ses parents qui avaient deux bâtiments proches à Bacau, et effectivement pendant les années qu il a vécu a Bacau il a été extrêmement actif. Pas seulement en tant que Grand Rabbin de la Communauté juive ou en enseignant la religion dans des écoles, en tant que conférencier et surtout comme écrivain. Il a écrit tant darticles en présentant le juidaisme pour tous, une sorte de vulgarisation concernant la Bible, le Talmud, les fêtes religieuses, il a écrit des articles sur le mouvement sioniste. Car il était vraiment encré dans cette idéologie, vu la situation du judaïsme européen à l ‘époque. Le rêve millénaire du juif est de retourner dans La Terre Sainte. Donc il est devenu un membre actif du Mouvement Sioniste religieux qui portait le nom de Mizrachi. Cest pour ça qu il est allé en 1937 et 1939, avant la Deuxième Guerre Mondiale à Zurich et Genève ont eu lieu deux Congres Sionistes, les dernières avant la deuxième guerre. Et à ce moment là, comme vous le dites, intervient le décès du Grand Rabbin de la Roumanie,Jacob Isaac Niemirowe. Il fallait choisir un nouveau Rabbin. Dans ses souvenirs Safran se confesse ( et il m a dit ça personnellement ). Il a hésité un peu mais son épouse la beaucoup encouragé. Elle lui a dit : « Quoique tu es si jeune, tu as un bon niveau, il faut que tu te présente. »8 candidats se sont présentés: 4 de Bucarest et 4 qui venaient de province, tous avaient des bons études rabbiniques et tous étaient docteurs en Philosophie.

Des etudes laiques, c etait lune des conditions a accomplir.

-Oui, ils avaient un niveau extraordinaire à l ‘époque. Effectivement , pendant le mois du février 1940 , à Bucarest dans les locaux du Collège a eu lieu le choix du Grand Rabbin. Et voila que parmi les 8 candidats a été choisi le plus jeune.

-Et on parlait dune grande communauté juive de Roumanie, 800 000 personnes, la troisieme de l Europe et la quatrième du monde.

– Vous avez parfaitement raison.

En plus, il devient Grand Rabbin au plus difficile moment de son existence !

-Exactement. Un moment difficile également pour lhistoire de la Roumanie car on est en 1940, l année de l‘écrasement de la Grande Roumanie suite a l ultimatum des soviétiques qui imposaient l abandon dans un délai 5 jours de la Besserabie et Bucovine. Ils ont envahi immédiatement ces provinces et pendant l ‘été, cest le Diktat de Vienne qui sest produit.Les pays de l Axe ont demandé que la Roumanie cède le Nord de la Transylvanie et ça aurait du avoir des conséquences néfastes pour les juifs qui habitaient la bas et en septembre, l Accord de Craiova par lequel le quadrilatère du sud était rendu à la Bulgarie.

  • Et dans ce moment si dramatique, qu est ce qu il fait le Grand Rabbin de la Communauté juive de Roumanie pour sauver les juifs ?

  • Il faut dire que just après qu il a été choisi pour ce poste et le moment de la confirmation officielle au mois de mars, Alexandre Safran devient Sénateur dans le sens que, suite aux événements d ‘après 1931,sous le Gouvernement Goga Cuza s est instaure un régime spécial : celui du Roi Carol II et la communauté juive a été représentée par un seul représentant , c est a dire, lui. Avant ce moment, il y étaient d autres députes et sénateurs choisis par les partis politiques. Pendant le temps que le Sénat a été en activité , c est a dire jusque au printemps 1940, il a déjà réussi défendre la comaunite juive, il luttait que des lois qui auraient du être vote soient abrogées. Il s agissait des lois qui limitaient les droits des médecins juifs or des enseignants. Il a réussi, difficilement, mais il a réussi, Âpres, le Sénat a fini son activité et l ‘été de l année 1940, c est le Statut de juif en 8 août 1940 qui entre en vigueur. Que signifie ça? Les juifs sont définis point de vu des lois raciales. Chaque juif devait savoir qu il est passible d ‘être soumis aux lois d inspiration nazie : les lois de Nuremberg.

    Et dans ce moment-là , en dépit du fait qu il n était plus Sénateur mais il était toujours le Grand Rabbin de la Communauté juive, et a cote de Filderman et dautres liders il a essaye de sauver tout ce qu il pouvait encore sauver.

    Parce quen 1940, après la perte de la Bessarabie et de la Bucovine, des grandes malheurs ont commencé dans les régions du Nord du pays. Chaque fois il essaye intervenir mais en septembre 1940 le Roi Carol II a du abdiquer et c est l ‘état national légionnaire qui arrive au pouvoir avec Antonescu et Horia Sima qui vont diriger la Roumanie jusq en janvier 1941. Un regim destructeur contre ses opposants politiques et bien sur un regim atroce contre les minorités juives.A un certain moment on a décidé par la forme de la loi, fermer les synagogues et le culte israélite n’était plus reconnu.Alexandre Safran est intervenu auprès des autorités en disant que c est impossible. La même chose pour les cimetières. Des mesures fortes contre les juifs se sont faites , les gens de la Garde de Fer sont entrés dans les maisons, dans les boutiques en dévastant tout. Donc c est dans cette période que Alexandre Safran avec Filderman sont intervenus auprès des politiciens, pour apaiser si on peut dire ça, ce régime contraignant. Tout a culminé par le janvier 1941 et laffreux Pogrom de Bucarest.

    Lui même s est échappé miraculeusement. Âpres ce pogrom, les persécutions ont continués, et cest le Pogrom de Iassy qui a été le suivant moment désastreux. Les gens apprenaient qu est ce que se passe mais il n y étaient pas des moyens modernes de communication et d apprendre concernant les tragédies qui se sont passées.Alors, Safran est intervenu auprès des personnalités de l ‘époque .

  • Il avait cette capacité d aller au dessous de lui même, de demander, d insister.Il manifestait un vrai sens diplomatique, je dirais extraordinaire .Autrement il n aurait pas pu réussir ses interventions et sauver tant des gens .

  • Vous avez raison. C ‘était le pouvoir des mots. Quand on parle d Alexandre Safran pendant la guerre il faut utiliser a mon avis l expression : « résistance spirituelle»: ce qu il a pu obtenir par les mots, les mots appropriés et pleines de conviction.

    Il a réussi la ou d autres personnes, plus hautes dans l hiérarchie, n ont pas abouti. Et il a pu intervenir effectivement en faveur des certaines mesures et contraintes qui avaient été prises, à cote de Filderman. A un certain moment, la mesure de porter obligatoirement l étoile jaune a été imposée et Alexandre Safran est intervenu auprès du Patriarche Nicodim en lui disant:”Comment on peut obliger les gens de porter l’étoile jaune comme symbole du judaïsme et en même temps, dans les églises on chante les Psaumes du Roi David, le symbole du Judaïsme ?et quand on sort de l église, dans la rue, les juifs sont obligeés de porter le signe de l ‘opprobre qui devient infamant. »

  • En effet, toute sa vie il a fait une plaidoirie dentente entre lesprit judaique et celui chrétien.

  • Absolument, et o reprendra cette idée plus tard, car à la fin de la guerre, quand il a encouragé une association qui s appelait « L‘idée », dans laquelle des chrétiens et des juifs représentés par des grandes personnalités, se sont réunis pour aboutir a une entente. Jusque au moment quand toutes ces organisations juives ont été dissolues et interdites par le régime communiste.

Dans sa plaidoirie auprès du Patriarche Nicodème, il a réussi obtenir, à coté de Filderman, que cette étoile jeune ne soit pas obligatoire pour les juifs de Bucarest.Malheureusement elle a été obligatoire pour les juifs des provinces du Nord de la Roumanie.Meme a Bacau, a Botosani,et surtout en Bessarabie et Bucovine. Son rôle a été essentiel. Donc, on est en 1940, la guerre commence.Avant le mois du Juin le dictateur Antonescu décide déménagement, que le que tous les juifs des petites villes de la Moldavie soient évacués.Dans quelques heures ont été envoyés dans les grands centres urbaines.

-Donc on a décidé de déloger les juifs des petites villes vers les grandes villes ? Quelle était la logique de ce mouvement de population ?

-Aucune. Tout était totalement irrationnel.

-Mais vous lavez vécu vous même…

-Oui, maman me racontait comment une communauté entière de Bucecea a été envoyée vers Botoșani.La Roumanie entrait dans la guerre a coté de l Allemagne pour eliberer la Bessarabie et la Bucovine e , à l entre des armées allemandes et roumaines en Bessarabie et à Bucarest, malheureusement des grands horreurs se sont produites, des tueries. On peut dire que la majorité de la population rurale a été détruite pendant l ‘été 1941 et puis, pendant l automne, ceux qui ont survécu auraient du être renvoyés en Transnistrie. Une partie de l‘Ucraine. Pour les juifs de Roumanie c etaiet un endroit sinistre ou beaucoup on perdu leur vie.

Commentaire: Sauver les juifs était lobjectif sur lequel le Grand Rabbin a dirigé toutes ces forces.

Comme en 1941 quand il a rencontre le patriarche Nicodème et le métropolite Tit Simedrea, Alexandre sfran intervient de nouveau face au péril des déportations massives auprès des dignitaires eclesiastiques. Il intervient également auprès de hautes diplomates,demande le soutien de la Reine et finalement du Métropolite Nicolae Balan. Ses interventions aboutissent , le mot bien choisi et la force de conviction arrivent a sauver des milliers des gens.

-Alors, de nouveau Alexandre Safran arrive a intervenir auprès de la Reine Mère pour pouvoir envoyer de laide aux gens évacues vers la Transnistrie. C est que la Reine a fait, elle a sensibilisé le ministre Antonescu.Très difficilement on a réussi envoyer de laide humanitaire et grâce a cet aide une bonne partie des juifs ont pu survivre. Les conditions de là-bas étaient très difficiles. Laide venait de la part du judaïsme américain par Joint, par la Croix Rouge et après tout , était renvoyé en Transnistrie. Si on fait une comparaison concernant le Shoah en Europe, il faut dire que la communauté juive de Roumanie a été exceptionnelle par rapport aux autres. Les gens ont fait tout leur possible pour envoyer de l aide .Alexandre Safran a donné des conférences exceptionnelles en sensibilisant les gens dans les synagogues de Bucarest et en disant : »On est ici a Bucarest plutôt tranquilles pendant que eux, la bas il n ont rien, ni nourriture ni vêtements « . Alors les gens ont compris et on a envoyé tout un train avec des vêtements qui a été nome « le train de Safran ».https://www.youtube.com/watch?v=STXzttemQDg&t=16s

Image du documentaire « La resistence spirituelle -Alexandre Safran  » 2018 . Cleopatra Lorintiu et acad. Carol Iancu

Evenement dedie a la memoire du Grand Rabbin Alexandre Safran,ICR  Tel Aviv 2018,10 juillet.