Chicago

(Documentaires, carnet de voyage)
Parmi les documentaires et les reportages sur la ville de Chicago ,réalisés et publiés par Cleopatra Lorintiu :
Chicago Illinois USA
*Le Chicago Paradoxale, (documentaire de télévision) :
*Chicago, une ville comme le visage de Janus (TV)
*Démocratie et croyance à Chicago ( TV)
*L’été à Chicago (carnet de voyage dans le journal « Cotidianul »)
*Tendre Chicago (dans le livre « Une lumière supplémentaire » édition Muzeum 2002

Extrait du documentaire

            « Le Chicago Paradoxale »( 1992)
Une métropole attire les gens d’une manière magnétique :la ville change des vies. Elle rassemble des gens qui viennent de partout, les fascines, les mets dans des situations uniques, leur offrent des chances et détruit parfois leurs illusions.
C’est ça Chicago, une façon d’être du mode de vie américain, au bord du Lac Michigan, une ville célèbre et orgueilleuse, ou se trouve le célèbre « Sears Tower », le plut haut bâtiment du monde, ainsi que le souvenir d’Al Capone . D’ailleurs c’est la ville des  très hautes bâtiments ! C’est la ville du vent, qui frappe d’ailleurs très fort, (TheWindy City) et, dans le temps, la ville des incendies.

Une ville qui avait une mauvaise réputation les années 30 , quand elle était ” Le trou boueux des prairies ” l’endroit des affaires sales, ou on faisait le commerce avec les indiens, commerce avec des filles de mauvaise réputation, des flingues et du whisky. Une ville ou tout était possible . Une ville dure, infernale. Lake Michigan-Cleopatra Lorintiu.com

Placée à la porte des nouvelles colonies , bourrés des gens mauvais genre, des commerçants de bétail , des joueurs de cartes, des escrocs et des bandits…

Aujourd’hui, quand on contemple les splendides esplanades, les artères de circulation si nets et propres, Lake Shore Drivequi accompagne le bord du lac Michigan, l’art contemporaine qui est présente partout dans la ville, les maisons typiques, parfaitement alignées, avec leurs fenêtres blanches et leur pots de fleur on a du mal a imaginer  l’histoire de la « Trou boueuse.. » d’antan…


Les citoyens de Chicago adorent leur ville et sont très fiers de son architecture moderne, chacun peut dire par coeur le nom des bâtiments célèbres : City Hall, Fischer, Manhattan, Pontiac, Prudential, Railway ou Reliance : des silhouettes parfaites, désignés sur le bleu d’une journée qui s’enfuit. L’art plastique de Henry Moore, Picasso ou Alexander Calderest présente dans la ville en mettant une empreinte de charme artistique.

Mais la chose qui impressionne à Chicago c’est le chœur de la démocratie, dans lequel tant des voix s’harmonisent . Chicago est une mosaïque ethnique. Venues de tous les endroits de la planète, les gens se sont adaptés au style de vie américain, en gardant leurs traditions, leurs coutumes.  La mairie, stimule l’esprit de compétition des différentes communautés .Celles-ci se retrouvent regroupés dans les différentes quartiers de la ville.

Chicago est la ville des banlieues chique, très exclusives comme Oakbrook, Morton, Grove ou Hingsdale, Chicago  est la ville des universités et de leurs campus d’étudiants. La vie de Mircea Eliade est liée à cet endroit qui a signifié pour lui une reconnaissance universitaire. Il a vécu à Chicago pendant deux périodes de sa vie. (….)

La ville de Chicago se dresse sur un fleuve et quant on arrive au croissement de Michigan Avenue et de la « river » car Chicago situé au bord du lac s’organise sur sa double rivière intérieure , on peut découvrir avec étonnement que les inventeurs du lieu furent des Français comme le père Marquette ,Cavalier de la Salle .Quand j’ai lu un papier écrit par Jean Luc Marion, (philosophe français, membre de l’Académie Française qui enseigne parfois à l’Université de Chicago comme Mircea Eliade, le savant roumain, autrefois) j’ai appris des choses surprenantes sur l’influence française se dans cet endroit qui pourrait être nomme l’esprit américain le plus pur !!!!

Parce que du Canada jusqu‘au Golf du Mexique n’oublions pas, a un certain moment mais presque un siècle, tout fut français et ça reste dans la mémoire et aussi dans la toponymie…

interviews  à  Chicago et Detroit. (pour  l’émission tv« Romania soul »pour Chanel 32 Chicago Illinois USA pendant les années 1992-1994 dans le cycle d’émissions “La variante du succès”: carte presse Romanian Soul-Cleopatra Lorintiu.com

Leo Ionita jeune peintre non figurative, âgé de 14 ans considéré comme un phénomène, soutenu par son père , le professeur Adrian Ionita et son imprésario Jerry Sacks . Interview réalisée à l’Exposition Internationale de peinture à  Chicago ou le très jeune peintre a présenté une toile de grande dimension.

Tiberius Mihalache homme d’affaires, spécialisé en transport aériennes interview réalisé en Indiana sur ses activité commerciales.

Jenny Wood qui a réalisé pendant des année une heure de programme roumaine de radio à Chicago, chaque samedi dimanche .

Nick Gutu, homme d‘affaires,Chicago

John Rakolta Senior homme d’affaires et fondateur d’une importante société dans le bâtiment, actionnaire de “Waldridge Aldinger”. Interview tournée par Cleopatra Lorintiu à Detroit. John Rakolta Senior a raconté sa vie, son arrivé aux États Unis, le trajet de sa carrière professionnelle.

Constantin Predeteanu médecin dermatologue, inventeur des crèmes et traitements dermatologiques, accompagné par son épouse Maggie Predeteanu, fondateur et propriétaire de la Clinique Predete de Birmingham, Detroit .

Mircea et Georgette Theodorescu, entrepreneurs
Constantin Bodea (Detroit) ingénieur en bâtiment, entrepreneur ,fondateur d’un Club Roumain à Detroit et supporter de la  média roumaine à Detroit.

Ion Mihut prêtre orthodoxe installé à Detroit, fondateur d’une église orthodoxe roumaine, constructeur en bâtiment .Ion Mihut a été également prêtre chrétien orthodoxe en Transylvanie, plus précisément dans le département de Bistrita, à Anies. Les croyants lui porte même aujourd’hui une grande reconnaissance pour son esprit dévoué et la capacité d’aider le développement de la commune.

Alexandru Nemoianu
 (Jackson) écrivain, professeur universitaire, dans le domaine de l’histoire des religions .Son nome est particulièrement lié a l’établissement de “Vatra romaneasca” de Jackson , siège de l’orthodoxie roumaine aux États Unis. Historien  des religions, personnalité complexe, auteurs des nombreux études qui est revenu dans l’actualité littéraire roumaine par son correspondance avec Artur Silvestri, publié récemment et avec des essais sur l’endroit de Borloveni. 

Ion Cristof , médecin a Detroit  et son épouse.

Cristian Petru Balan (Chicago) écrivain, poète, intéressé par la vérité concernant les victimes du communisme, activité commevasil Badaluta et Cleopatra lorintiu Detroit-Cleopatra lorintiu.com rédacteur à la radio pour la chaîne de radio « Vocea Americii » (La voix de l’Amérique ), chaîne très populaire en Roumanie pendant le communisme. Interview réalisé sur les traces de Mircea Eliade et son œuvre, tournage fait par Cleopatra Lorintiu dans la bibliothèque ou le savant roumain Mircea Eliade à rédigé ses ouvrages et qui abrite l’intégralité des livres et  des cours publiés par Mircea Eliade pendant sa vie .

Vasile Badaluta (Detroit) entrepreneur, spécialiste en bâtiment et propriétaire d’une entreprise de construction. Il a bâti par ses propres moyens un village près de Detroit appelé « Bucovina » dont les rues portes le nom des endroits et des villes de Roumanie.

Autres interviews : 

Petru Amarei (Chicago) ,Peter Tisler (Chicago)
Octavian Cojan (Chicago) ,Mircea Mateescu (Chicago)

Interviews réalisés en Roumanie et diffusés dans l’émission “Suflet romanesc”  1992-1993

Fanus Neagu
Écrivain roumain, romancier, auteur du livre «  Les plus beaux fou  des grades villes » .Interview réalisé chez l’artiste, à Bucarest, sur livres publiés et ses projets littéraires, l’atmosphère du Club des écrivains des années 1970 à Mogosoaia et sa  passions pour le football).

Paul Everac
Dramaturge et écrivain .Interview sur son dernier livre de théâtre dont la préface a été signé par Cleopatra Lorintiu, le rôle du théâtre dans la vie des gens et son expérience comme président de la Société de Télévision Roumaine) .

Caius Traian Dragomir 
(Écrivain, médecin, ambassadeur). Dialogue sur l’Institut de gériatrie et de gérontologie et l’activité scientifique de madame Ana Aslan, l’inventrice du « Gérovital », l’école roumaine de gérontologie) .

Floarea Calota (artiste lyrique représentant la région de Teleorman, dans le sud de la Roumanie).

Alexandru Mironov 
Écrivain, journaliste, réalisateur de télévision,  ex ministre du Sport et de la Jeunesse. Interview sur le sport et l’activité du ministre comme président de la fédération  d’escrime de Roumanie .

Tudor Stoica (éditeur, directeur d’une maison d’édition, critique littéraire) .

Mihai Ungheanu (écrivain, critique littéraire, ex rédacteur en chef de la revue littéraire « Luceafarul » importante tribune littéraire et humaniste pour la défense d’une littérature nationale, authentique) Interview sur les parutions de ses derniers livres.

Dr. Georgeta Popescu Interview sur son activité comme médecin spécialiste en gérontologie dans la Clinique de gériatrie et gérontologie Otopeni, « Ana Aslan » .

Interviews avec des chanteurs et artistes lyriques sur leur carrière artistique, leur spectacles, leur parution des CD, et surtout leur activité en tant que connaisseurs du folklore roumaine

Valeria Peter Predescu (interprète de musique traditionnelle des cantiques  et de la musique sacrée roumaine orthodoxe dans la région de Bistrita Nasaud) .

Stefania Rares (interprète de musique traditionnelle de Moldavie, et la Bucovine de Sud, région de Suceava) .

Ion Cristoreanu (artiste lyrique, dernière interview réalisée à Bucarest dans sa maison)

Alexandru Pugna (interprète de Bistrita Nasaud, remarqué par ses chansons pour les cérémonies de mariages et son costume populaire traditionnel de grande authenticité du village Caianu Mic, en portant le chapeau au paon. Sa première casette de chansons traditionnelles  a été produite  par « Luna Editorial House » en 1991et présentée par Cleopatra Lorintiu) voir page Pugna

Ion Dolanescu (interprète) ,Irina Loghin (interprète très populaire parmi les connaisseurs  du folklore roumain)

Sofia Vicoveanca (cantatrice) de la région de Bucovine ..

Lucretia Ciobanu (interprète  de la région de Sibiu, considérée comme une référence pour la musique traditionnelle de Transylvanie)

Corina Chiriac comédienne de théâtre, cinéma, chanteuse de musique, qui a fait carrière également aux États Unis. Interview réalisé pendant ses spectacles  d’été organisé par Branko Brankovici, imprésario et propriétaire du restaurant  «  Little Bucarest » de Chicago .

Laza Knejevici (chanteur de musique traditionnelle de la région de Banat, Timisoara) .Cleopatra lorintiu en costume Maramures-Cleopatra Lorintiu.com

    Une série d’émissions réalisées à Certeze ( Maramures),

     Sighetul Marmatiei,

     Cluj Napoca et

    Bistrita Nasaud (Tihuta)